Mc Morning

Durée du high : 60 min

Pour : 4 accros

Level : 2/5

4
8
4

Muffins anglais
Poitrine fumée
Oeufs

80 gr
40 gr
60 gr

Cheddar (4 tranches)
Beurre
Cream & cheese

I – Disposer les tranches de poitrine sur une plaque munit de papier cuisson, saupoudrer légèrement de cassonade puis enfourner pendant 10 minutes à 180°C.

II – Faire fondre le beurre dans une poêle, verser les oeufs dans quatre cercle à pâtisserie(environ 7,5 cm de diamètre). Saler et poivrer. Les faire cuire à feu doux pendant 5 à 6 min. Avant la fi n de la cuisson déposer les tranches de cheddar afin de laisser fondre le fromage.

III – Couper les muffi ns en deux et toaster les. Étaler un peu de fromage frais sur une moitié des pains, déposer
une tranches de poitrine fumée, les oeufs au plat avec le cheddar fondu puis une nouvelle tranche de bacon.Refermer avec l’autre moitié.

FINISH HIM – Déguster au plus vite ! #FoodisArt

HISTORY


J’lui dis : «2 secondes» Sors de mon sac un calibre et la braque Les gens de derrière qui étaient si impatients maintenant s’écartent. Elle m’dit : «OK, prenez la caisse, moi j’veux pas mourir. Il y a plein d’billets, plein de pièces». J’lui dis «Un Mc Morning où je tire» 3 minutes après ma bouffe est prête Et j’m’apprête à partir quand la pute me dit : «J’ai mis un Big Mac» T’aurais jamais dû l’dire ! J’voulais juste un McMorning ! J’pète les plombs, putain j’pète les plombs.


Maki au boeuf sauce kiwi & Wasabi

Durée du high : 60 min

Pour : 4 accros

Level : 2/5

500 gr
550 cl
10 cl
16 gr
5 gr
10
10 gr
50 gr

Riz japonais
Eau
Vinaigre de riz
Sucre
Sel
Feuilles de nori
Sésame Blanc
Noix de Cajou

1
50 gr
100 gr
1
5 cl
1 CAC
10 Cl

Carotte
Pousse de Soja
RumSteck
Kiwi
Sauce soja
Wasabi
Huile d’olive

I – Pour le rumsteck tailler le en bâtonnets à la taille de la largeur d’une feuille de nori. Éplucher, et tailler en fine julienne la carotte, dans une casserole avec le l’huile chaude faire suer les pousses de soja. Piler les noix de cajou et les mélanger au sésame.

II – Pour la sauce, éplucher le Kiwi et récupérer la chaire, mixer la puis passer la à travers un tamis. Ajouter au liquide le Wasabi, la sauce soja et monter le tout à l’huile d’olive assaisonner.

III – Pour le riz, laver le jusqu’à ce que l’eau devienne claire (3 fois), puis l’égoutter et le mettre dans une marmite. Ajouter l’eau, couvrir et porter à ébullition, puis laisser bouillir pendant 2 à 3 min. Cuire ensuite à feu doux pendant 12 min environ. Éteindre le feu et laisser le riz reposer durant 10 min à couvert. L’étaler ensuite sur une plaque, puis l’éventer pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’il soit à température
ambiante.

IV – Dans une casserole mélanger le vinaigre de riz, le sucre et le sel et porter à ébullition le mélange. Ajouter ce mélange au riz et remuer délicatement à l’aide d’une spatule afin d’aérer le riz. Réserver ensuite le riz, recouvert d’un torchon humide, à température ambiante.

V – Une fois le riz froid déposer une feuille d’algues sur un tapis en bambou ou en silicone, le côté granuleux en haut. Étaler dessus une fine couche de riz sur la moitié de la feuille, puis disposer les bâtonnets de boeuf, la julienne de carotte et les pousse de soja au centre du riz. Rouler ensuite le tout à la main pour obtenir un rouleau, puis compresser ce dernier à l’aide du tapis pour en chasser les bulles d’air.

FINISH HIM – Couper les extrémités du maki puis le couper en tronçons de 2 cm environ à l’aide d’un couteau mouillé, puis parsemer les maki de noix de cajou et de sésame puis ajouter la sauce pour déguster.

HISTORY


Le maki est une déclinaison du sushi qui est a la base une méthode de conservation du poisson créé aux 4 e siècle avant J.C . En effet à la base les Japonais utilisaient du riz fermenté pour conserver le poisson puis à partir du 8e siècle ils ont commencé à déguster le poisson avec le riz auquel ils rajoutaient du vinaigre. Le sushi était né. La légende raconte que le maki fût créé en Corée, dans les salles de jeux. Les joueurs en avaient marre d’avoir du riz plein les mains en mangeant leurs sushis. Ils décidèrent d’ajouter des feuilles d’algues afin de garder leurs mains propres durant leur parti.


Red Velvet

Durée du high : 60 min

Pour : 6 accros

Level : 2/5

280 gr
2 C.a.s
1
100 gr
250 gr
2
1
22,5 cl

Farine
Cacao amer
Sel
Beurre mou
Sucre en poudre
Oeufs
Vanille
Lait fermenté

1 c.a.s
1 c.a.c
1 c.a.c

500 gr
250 gr
400 gr

Colorant rouge
Bicarbonate alimentaire
Vinaigre
Glaçage
Mascarpone
Beurre mou
Sucre glace
extrait de vanille

I – Pour la pâte,
Faire ramollir le beurre en le sortant en avance ou en le passant aux micro-ondes afin d’avoir une consistance proche d’une pommade. Ajouter le sucre, la vanille et le sel puis fouetter le tout jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse et légère. Dans un autre bol mélanger le cacao, le colorant et le vinaigre, ajouter 5 cl de lait fermenté afin de délier le mélange.

II – Ajouter un oeuf au beurre puis fouetter une fois le mélange homogène ajouter le deuxième oeuf et répéter l’opération. Ajouter ensuite au beurre le mélanger cacao, colorant et vinaigre puis mélangé. Ajouter le bicarbonate à la farine.

III – Incorporer la farine et le bicarbonate en trois fois, déverser un tiers de la farine et mélanger pour l’incorporer puis ajouter la moitié du lait fermenté et faire de même. Répéter l’opération et finir par le dernier tiers de farine.

IV – Préchauffer le four à 180°. Déposer une feuille papier sulfurisé dans deux moules ronds et hauts afin que le mélange ne coule pas sur la plaque. Ajouter la moitié du mélange dans chaque moule, cuire le tout à 180° pendants 25 minutes. Une fois les gâteaux cuits, les laisser refroidir à température ambiante, puis les cercler afin d’avoir des bords nets.

V – Pour le Glaçage,
Fouetter le beurre pommade avec le sucre afin d’avoir un appareil crémeux, détendre le mascarpone en le mélangeant dans un bol à part et ajouter le au beurre sucré petit à petit. Déposer une partie du mélange sur un des deux gâteaux et l’étaler sur une épaisseur d’environ un demi-centimètre. Disposer le deuxième gâteau dessus.

FINISH HIM – Enfin recouvrir le gâteau avec le reste du glaçage à l’aide d’une spatule chauffée afin d’avoir un visuel lisse. Laisser reposer 30 minutes au frais et déguster.

HISTORY


Le red velvet cake a été créé durant l’époque victorienne, à la même période que le devil’s food cake, un autre gâteau au chocolat à étages. Considéré comme raffiné, on lui appose l’adjectif « velvet » (« velours » en français) afin de souligner sa douceur et son moelleux. La différence entre le red velvet cake et le devil’s food cake est que l’on fabrique le premier avec du cacao tandis que l’autre est élaboré à partir de chocolat1.


Coleslaw & Tenders

Durée du high : 30 min

Pour : 4 accros

Level : 1/5

1/4
1/4
2
1/2
1
1 C.A.S
1 C.A.S
1 C.A.C
1 C.A.S

Choux Rouge
Choux Blanc
Carottes
Bottes aneht
Jaune d’oeuf
Moutarde de dijon
Raifort
Miel
Vinaigre rouge


20 Cl
5 Cl
2
4
2
100 gr
100 gr

Sel Poivre
Huile arachide
Lait
Cornichons
Aiguilettes de poulet
Oeufs
Farine
Panko

I – Éplucher les carottes et les tailler en Julienne (fins bâtonnets). Enlever la première feuille des choux puis les émincer finement afin d’avoir une découpe homogène avec les carottes. Tailler en brunoise (petit dés) les cornichons, hâcher finement l’aneth et débarrasser le tout.

II – Dans un bol ajouter le jaune d’oeuf, la moutarde, le miel, le raifort et le vinaigre. Mélanger et ajouter le sel et le poivre. Une fois le mélange homogène monter le tout avec l’huile pour faire prendre la mayonnaise. Ajouter au fur et à mesure l’huile afin de ne pas faire trancher la mayonnaise. Ajouter à la sauce, l’aneth, les cornichons et le lait. Goûter et assaisonner.

III – Disposer dans trois bols, les oeufs entiers, la farine et le panko. Fouetter les oeufs et les assaisonner. Pour paner à l’anglaise il faut tout d’abord passer le poulet dans la farine, puis dans les oeufs et enfin dans la chapelure. Repasser l’aiguillette dans les oeufs et la chapelure afin d’avoir un produits très croquant. Frire les aiguillettes dans une friteuse à 180° jusqu’à l’obtention d’une jolie coloration, débarrasser dans un plat avec du papier absorbant.

FINISH HIM – Dans un bol, assaisonner le coleslaw avec la sauce et rectifier avec du sel et du poivre. Dresser dans un bol, le coleslaw avec les aiguillettes de poulets panés et un petit pot de sauce.

HISTORY


Coleslaw : Les Hollandais qui ont fondé l’Etat de New York cultivaient des choux à proximité du fleuve Hudson et les préparaient sous forme de salade de choux râpés appelée « koolsla » (kool signifie chou et sla signifie salade). Le terme « koolsla » s’est anglicisé en « coleslaw ».


US Burger

Durée du high : 40 min

Pour : 4 accros

Level : 2/5

4
4
8
20 gr
1
4 C.A.S

Buns briochés
Steak Charolais 150 gr
Poitrine fumée
Cassonade
Oignon Rouge
Sauce BBQ Wishy

4
4 C.A.S
2
2 C.A.S
2
1L

Tranches de Cheddar
Moutarde aux épices
Pickles
Vinaigre balsamique
Patate Douce
Huile de friture

I – Pour les chips de poitrine fumée préchauffer votre four à 180°, déposer les tranches de poitrines sur une plaque munie d’une feuille de papier cuisson, saupoudrer de cassonade et enfourner 8 minutes. Les chips doivent être craquantes et colorées.

II – Pour effectuer des pommes pont-neuf, éplucher les patates douces puis les tailler en bâtonnets de 6,5 cm de longueur et de 1 cm de largeur. Préchauffer une casserole avec de l’huile à 180° et effectuer une cuisson de 2 à 3 minutes puis les débarrasser dans un bac avec du papier absorbant. Assaisonner.

III –Trancher les Buns en deux.
Dans une poêle chaude colorer les steaks, une fois le premier côté coloré retourner le et déposer les tranches de fromage sur le steak et finir la coloration. Puis déposer les steaks sur les Buns avant de les passer au four pour finir la cuisson du steak.

IV – Éplucher et émincer finement les oignons, et les faire revenir 3 minutes dans une poêle chaude avec un peu de matière grasse puis déglacer au vinaigre balsamique et débarrasser. Émincer finement les pickles.

FINISH HIM – Passer le burger au four à 180° pendant 3 minutes, à la sortie du four ajouter la moutarde et la sauce BBQ. Ajouter l’oignon, les chips de poitrine fumée et les pickles, refermer et servir avec les patates douces.

HISTORY


« Au milieu du XIXe siècle, de nombreux allemands quittent leur pays. L’aventure commença au port d’Hambourg, où les bateaux étaient les seuls moyens d’accéder au nouveau monde et à une nouvelle vie. La compagnie « HAPAG » servait alors à bord de leur cargo de la viande salée mélangée avec des oignons et de la chapelure, afin de pouvoir la conserver le temps du voyage. Arrivé à New York, le « Hambourgeois » était né. Le mot fut anglicisé en Hamburger ! »


Eclair façon Hot-Dog

Durée du high : 60 min

Pour : 4 accros

Level : 2/5


1/4 L
5 gr
10 gr
75 gr
125 gr
4

Pâte à choux
Lait
Sel
Sucre
Beurre
Farine
Oeuf


1 Pcs
100 gr
50 cl
60 gr
1 Tube

Crème de lard
Oignon jaune
Lard fumé
Crème liquide
Relish
Honey mustard

I – Pour la pâte à choux
Dans une casserole moyenne disposer dans l’ordre le lait, le beurre coupé en petits morceaux, le sel,le sucre. Porter à légers frémissements.Toute la matière grasse doit être fondu. Hors du feu, verser d’un seul coup la farine dans le liquide bouillant. Mélanger à la spatule de manière à obtenir un appareil homogène. Bien passer la spatule dans les angles. Dessécher la panade sur un feu doux à l’aide d’une spatule pour obtenir un mélange lisse. La pâte qui devient légèrement grasse en surface doit se décoller des bords de la russe , en faisant une boule. Elle ne doit pas coller au doigt. Débarrasser la panade dans un saladier de
grandeur approprié.

II – Incorporer les oeufs un par un et travailler énergiquement à la spatule après chaque ajout jusqu’à complète incorporation. Contrôler la consistance. La pâte doit faire «le bec »quand on soulève la spatule. Coucher les éclairs (environ 8 cm de long) sur plaque avec du papier cuisson à l’aide d’une poche à douille. Cuire immédiatement après couchage dans un four 210°C. À mi cuisson, lorsque les éclairs ont gonflés baisser légèrement la température à 160°. Vérifier la cuisson. Les éclairs doivent être bien secs et «sonner creux» quand on les choque avec les doigts.

III – Pour la crème de lard
Éplucher puis ciseler l’oignon. Dans la casserole avec un peu d’huile faire suer l’oignon ciseler sans coloration, ajouter ensuite le lard coupé en morceaux faire cuire 2 minutes et rajouter la crème, porter à ébullition et faire infuser 10 à 15 minutes. Passer la crème au chinois et incorporer deux feuilles de gélatine préalablement trempée dans l’eau froide et laisser refroidir. Mettre en siphon et injecter deux cartouches de gaz.

IV – Pour les oignons frits
Préchauffer la friteuse à 180 °C. Éplucher l’oignon et faire des rouelles à l’aide d’une mandoline ou d’un couteau pour les plus chevronnés. Placer les rouelles d’oignons dans un saladier, ajouter la farine puis tamiser pour enlever l’excédent et plonger dans l’huile jusqu’à une coloration blonde, réserver sur assiette avec du papier absorbant.

FINISH HIM – Pour le dressage, Ouvrer les éclairs dans le sens de la longueur, ajouter un peu de relish au fond puis la crème de lard, quelques oignons frit et refermer l’éclair et additionner de la moutarde dessus.

HISTORY


L’origine de la pâte à choux remonte au xvie siècle. On attribue son invention à un pâtissier italien nommé Pantanelli, faisant partie de la suite de la reine Catherine de Médicis. Son successeur, Popelini, confectionnait un gâteau, le popelin, qui était réalisé à partir d’une pâte desséchée sur le feu, qu’on appelait « pâte à chaud ». C’est au XVIII siècle qu’elle prend le nom de « pâte à choux », après avoir été perfectionnée par Jean Avice, pâtissier de Talleyrand, et Antonin Carême.


Véritable Hot-Dog New-Yorkais

Durée du high : 60 min

Pour : 4 accros

Level : 2/5

4
4
500 gr
300 gr
500 gr
2
1
3 L
1,5 Kg

Pains à hot dog
Saucisses Francfort Boeuf
Comcombre
Céleri
Oignons
Poivron vert
Piment
Eau
Sucre

1 L
100 gr
2 Cas
2 Cas
150 gr
100 gr
50 cl
1
100 gr

Vinaigre
Farine
Graines de céleri
Graines de moutarde
Sel
Cheddar 6 mois
Crème
Oignon
Farine

I – Pour le relish, hacher finement les concombres, 300 gr d’oignons, le céleri, les poivrons verts et le piment. Dissoudre le sel dans l’eau. Ajouter les légumes puis réserver au frais une nuit. Rincer et égoutter les légumes. Dans une casserole à fond épais mélanger le vinaigre, le sucre, les graines de céleri et de moutarde; faire bouillir. Additionner les légumes puis porter à ébullition. Baisser le feu et cuire pendant 10 min. N’oublier pas de remuer de temps en temps.

II – Pour la sauce cheddar, dans une casserole ajouter la crème puis la faire réduire. Une fois que la crème commence à légèrement épaissir incorporer le cheddar sans cesser de remuer jusqu’à obtenir un mélange lisse et homogène. Saler et Poivrer. Réserver au chaud.

III – Pour les oignons frits, Préchauffer la friteuse à 180 °C. Eplucher l’oignon et faire des rouelles à l’aide d’une mandoline ou d’un couteau pour les plus chevronnés. Placer les rouelles d’oignons dans un saladier, ajouter la farine puis tamiser pour enlever l’excédent et plonger dans l’huile jusqu’à une coloration blonde, réserver sur l’assiette avec du papier absorbant.

IV – Porter une casserole d’eau à ébullition, plonger les saucisses afin de les réchauffer pendant 2 à 3 min.

FINISH HIM – Pour le dressage, ouvrer les pains en deux dans le sens de la longueur, puis passer les pains au four pendant 2 min. A jouter ensuite le relish, la saucisse, napper de sauce cheddar, parsemer d’oignons frits et dégusté aussitôt.

HISTORY


La légende dit qu’un vendeur de saucisses new-yorkais, qui avait l’habitude de servir les saucisses chaudes en donnant à ses clients une paire de gants en plastique pour éviter qu’ils ne se brûlent, manqua un jour de gants et demanda à un boulanger de lui fabriquer rapidement des petits pains blancs sur lesquels il déposa la saucisse. Une autre version relate qu’en 1904, lors d’une foire organisée en Louisiane, un exposant Bavarois, Anton Feuchtwanger, aidé de son beau-frère boulanger, présenta les saucisses chaudes dans un morceau de pain, pour les transporter d’un bout à l’autre de l’exposition, sans se brûler.


Burger au Vin Rouge

Durée du high : 30 min

Pour : 4 accros

Level : 2/5

4
4
2
2
4
4
50 gr

Buns au vin rouge
Steack charolais
Oignons cébettes
Tomates
Poitrine fumée
Tranches de Cheddar
Pousse d’épinard

1 Cas
QS
20 cl
1 Cas
1
2 Cas

Huile d’olive
Sel & Poivre
Huile blanche
Moutarde à l’ancienne
Jaune d’oeuf
Vinaigre de xérès

I – Tailler finement les cébettes puis laver et évider les tomates puis les tailler en brunoise. Dans un bol mélanger les tomates taillées en petit dés et les cébettes, assaisonner de sel, poivre et d’huile d’olive puis réservé au frais.

II – Préchauffer votre four à 180°.

III – Sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson déposer les tranches de poitrine fumée puis les recouvrir d’une autre feuille de papier cuisson et d’une autre plaque. ( cela permet au chips de rester plate). Puis les passer au four 20 minutes afin d’avoir de jolie chips.

IV – Pour la mayonnaise, clarifier l’oeuf (séparer le jaune du blanc). Dans un bol mettre le jaune d’oeuf et y
ajouter une pincée de sel et de poivre et la moutarde à l’ancienne et le vinaigre. Fouetter afin d’incorporer le sel et le poivre dans la sauce. (Astuce : si vous voulez faire une mayonnaise aromatisée il faut ajouter
l’épices au début afin que la moutarde et le jaune puisse la dissoudre, si vous la mettez une fois que la mayonnaise est fini elle ne sera pas lisse et homogène). Une fois le mélange effectué ajouter l’huile au fur et à mesure doucement afin de monter la mayonnaise.

V – Trancher le Buns au vin rouge en 2 puis les passer au four, Assaisonner les steaks et les colorer dans une poêle chaude avec de l’huile, une fois le premier coté coloré les retourner déposer une tranche de cheddar sur les steaks. Sortir les pains du four, ajouter les pousse d’épinard, le tartare de tomates et les chips de poitrine. Déposer votre steak dans le buns puis ajouter la mayonnaise à l’ancienne et le refermer.

FINISH HIM – Passer au four moins d’une minute afin de réchauffer le tout. Servir rapidement.

HISTORY


Au milieu du XIXe siècle de nombreux allemands quittent leur pays. L’aventure commença au port
d’Hambourg, où les bateaux étaient les seuls moyen d’accéder au nouveau monde et à une nouvelle vie. La compagnie « HAPAG » servait alors à borde de leur cargos de la viande salée mélangée avec des oignons et de la chapelure afin de pouvoir la conserver le temps du voyage. Arrivé à New-York le « Hambourgeois» était née. Le mot fut anglicisé en Hamburger.


Bûche Feuilletée

Durée du high : 60 min

Pour : 4 accros

Level : 3/5

1

50 Cl
5
80 Gr
65 Gr
3
1
3

75 Gr
90 Gr

Rouleau de pâte feuilleté
Pour la crème Chiboust
Lait entier
Jaunes d’oeufs
Sucre
Farine
Feuilles de gélatine
Gousse de vanille
Blancs d’oeufs
Amarettis
Poudre d’amandes
Sucre en poudre

1
25 Gr
2

4
125 Gr
88 Gr
37 Gr
40 Gr

50 Gr
50 Gr

Blancs d’oeufs
Sucre glace
Gouttes extrait d’amandes
Génoise cacao
Oeufs
Sucre
Farine
Cacao non sucré
Beurre
Ganache chocolat noir
Chocolat noir 70%
Crème liquide

I – Détailler des bandes de pâte feuilleté d’environ 20 cm de long et 3 cm de large puis la piquer à l’aide d’une fourchette des deux côtés. Enrouler les bandes de pâte autour de tubes en inox en la chevauchant légèrement puis les enfourner à 190°C pendants 12 minutes.

II – Pour la génoise, réunir dans un saladier ou dans le bol de votre batteur les œufs entiers et le sucre. Fouetter et amener l’appareil au ruban (en soulevant le fouet, il se forme un ruban onctueux qui glisse dans la masse) le mélange doit doubler de volume. Verser en pluie la totalité de la farine ainsi que le cacao en poudre puis mélanger. Ajouter ensuite le beurre fondu. Sur une plaque avec du papier cuisson étaler votre génoise avec une spatule en inox d’une épaisseur d’environ 1 cm puis enfourner 8 min à 170°C.

III – Pour la crème Chiboust, mettre le lait dans une casserole adaptée et le porter à ébullition en surveillant soigneusement. Fendre une gousse de vanille en deux, prélever les graines, les ajouter dans le lait et faire infuser.Verser dans un saladier progressivement le sucre sur les jaunes en remuant à l’aide d’un fouet. Travailler le mélange jusqu’à blanchiment. Ajouter aux jaunes blanchits la farine en pluie en une seule fois. Mélanger l’ensemble de manière homogène. Verser un quart du lait bouillant sur les jaunes. Mélanger rapidement puis reverser l’appareil dans la casserole contenant le reste du lait. Cuire l’ensemble à feu doux en mélangeant constamment au fouet. Porter à ébullition. Ajouter les feuilles de gélatine préalablement trempées dans de l’eau froide afin de les ramollir puis mélanger. Débarrasser dans une plaque, filmer au contact. Une fois la crème froide fouetter les blancs en neiges puis les incorporer à la crème pâtissière en plusieurs fois. Réserver aux frais.

IV – Pour la crème Chiboust, mettre le lait dans une casserole adaptée et le porter à ébullition en surveillant soigneusement. Fendre une gousse de vanille en deux, prélever les graines, les ajouter dans le lait et faire infuser.Verser dans un saladier progressivement le sucre sur les jaunes en remuant à l’aide d’un fouet. Travailler le mélange jusqu’à blanchiment. Ajouter aux jaunes blanchits la farine en pluie en une seule fois. Mélanger l’ensemble de manière homogène. Verser un quart du lait bouillant sur les jaunes. Mélanger rapidement puis reverser l’appareil dans la casserole contenant le reste du lait. Cuire l’ensemble à feu doux en mélangeant constamment au fouet. Porter à ébullition. Ajouter les feuilles de gélatine préalablement trempées dans de l’eau froide afin de les ramollir puis mélanger. Débarrasser dans une plaque, filmer au contact. Une fois la crème froide fouetter les blancs en neiges puis les incorporer à la crème pâtissière en plusieurs fois. Réserver aux frais.

V – Pour les amarettis, mixer la poudre d’amande et le sucre puis ajouter le blanc d’oeuf et l’extrait d’amande amère. Sur une plaque muni de papiers cuisson déposer des petites boules de pâte à l’aide d’une poche à douille puis les saupoudrer de sucre glace. Enfourner pendant 8 min à 180°C.

VI – Pour la ganache chocolat noir, faire chauffer la crème dans une casserole, une fois à ébullition la verser sur le chocolat et mélanger à l’aide d’une spatule jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu, réserver au frais. Quand votre mélange est froid le fouetter dans un saladier (il doit doubler de volume), mettre la ganache montée dans une poche puis réserver au frais.

FINISH HIM – Pour le montage, détailler des bandes de génoise de la même taille que les tubes feuilletés. Remplir une poche à douille de crème chiboust puis remplir les tubes, déposer une légère couche de crème sur la génoise afin de coller le tube. Disposer les amarettis à chaque extrémité du tube et la ganache monter sur le dessus. Déguster aussitôt. Vous pouvez remplacer la ganache choclat noir par du chocolat blanc.

HISTORY


L’origine est liée au solstice d’hiver. Pour la nuit la plus longue de l’année, on brûlait une énorme bûche, mais pas n’importe laquelle. Elle devait avoir une notion de sacré. Le jour du solstice, on renversait un peu de vin ou d’huile dessus en offrande. La bûche était déposée dans le foyer par l’aîné et le cadet de la maison, symbole de la famille et de la transmission. Il y avait tout un cérémonial! Selon les régions, elle brûlait uniquement la nuit de Noël ou jusqu’à l’Épiphanie, soit 12 jours après, pour représenter l’année. Les tisons étaient conservés et mis au feu en cas de coup dur, pour contrecarrer le mauvais sort.


Croque Monsieur St Marcelin & Poire

Durée du high : 20 min

Pour : 4 accros

Level : 2/5

8
2
2
12
QS

Tranche de Pain
St Marcelin
Poires Comice
tranche de bacon
Vinaigrette

4
1
4
QS
100 gr

Cebettes
Cuillère à soupe de miel
Branche de thym
Huile d’olive
Mesclun

I – Lavez, épluchez les poires, puis les tailler en lamelles.

II – Emincez la cebette et gardez la partie verte (cive) pour la salade d’accompagnement Faire suer avec l’huile d’olive la partie blanche avec les branches de thym et le miel. Débarrasser, enlever les branches de thym. Dans la même poêle faite revenir le bacon. Puis débarrasser.

III – Tartiner les tranches de pains de cebette confites. Taillez le st Marcellin en tranches et le repartir sur une des tranches en alternant avec des lamelles de poire.

IV – Grillez le bacon dans une poêle chaude sans matière grasse puis coupez le finement. Déposez l’émincé de bacon grillé sur les poires et le St Marcelin, refermez avec l’autre tranche de pain et toastez à la presse à Croque Monsieur.

FINISH HIM – Servir chaud avec une salade mesclun assaisonner de vinaigrette et agrémenté de cive et de poire fraiche.

HISTORY


Il serait apparut pour la première fois en 1910 au menu d’un café parisien boulevard des Capucines. L’origine du mot reste néanmoins inconnue, même si certains avancent plusieurs théories, la plus répandue étant que le bistrotier du café ait lancé sous forme de boutade que la viande à l’intérieur du sandwich était de la chair humaine.